SUIVEZ L’ACTUALITÉ DE LA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE DES COQUELICOTS






15 novembre 2020

Le chat a l’habitude de  se lécher fréquemment au cours de la journée. Cela lui permet de faire sa toilette, d’éliminer les poils morts, et aussi, en humidifiant son pelage, de réguler sa température corporelle. Ce comportement peut être à l’origine de la formation de boules de poils.

15 octobre 2020

Les morsures et les griffures par des chiens ou chats sont fréquentes et ne doivent jamais être traitées à la légère. Outre le traumatisme physique et psychique, les morsures et griffures peuvent permettre la transmission d’agents pathogènes aux conséquences plus ou moins dramatiques. Les agents pathogènes transmis par les morsures et griffures ont été présentés […]

2 octobre 2020

Purina lance le premier aliment réducteur d’allergènes Grâce à Pro Plan® LiveClear®, il est maintenant possible de limiter les allergènes du chat. L’allergène Fel d1 est le principal responsable des sensibilités au chat : cet allergène présent dans la salive se dépose sur le pelage lors de la toilette et se disperse dans l’environnement. En […]

cat-3973455_1920.jpg

15 novembre 2020

Le chat a l’habitude de  se lécher fréquemment au cours de la journée. Cela lui permet de faire sa toilette, d’éliminer les poils morts, et aussi, en humidifiant son pelage, de réguler sa température corporelle. Ce comportement peut être à l'origine de la formation de boules de poils.

Tosa.jpg

15 octobre 2020

Les morsures et les griffures par des chiens ou chats sont fréquentes et ne doivent jamais être traitées à la légère. Outre le traumatisme physique et psychique, les morsures et griffures peuvent permettre la transmission d’agents pathogènes aux conséquences plus ou moins dramatiques. Les agents pathogènes transmis par les morsures et griffures ont été présentés dans les 2 articles sur les ZOONOSES.   (Vous pouvez relire ces articles ici :   Article 1      Article 2)

Afin de prévenir ce danger et d’en réduire les conséquences, le législateur a mis en place des mesures que tout propriétaire de chien et/ou de chat doit connaître. Parmi ces mesures, figurent la réglementation sur les chiens dits « DANGEREUX » et les dispositions à appliquer en cas de morsure ou griffure par un animal dit « MORDEUR ».

La réglementation sur les chiens « DANGEREUX »

Cette réglementation a été mise en place en janvier 1999 avec l’émergence des races de type molossoïde à l’origine d’accidents graves voire gravissimes. Il convient de rappeler cependant que la plupart des morsures de chiens sont plus le fait de chiens qualifiés de non dangereux, et que c’est plus la gravité des morsures infligées par les chiens « DANGEREUX » qui a conduit le législateur à prendre ces dispositions.

Les informations relatives aux chiens « DANGEREUX » (ou chiens de catégorie) sont disponibles et mises à jour régulièrement sur le site du Ministère en charge de l’Agriculture :  http://agriculture.gouv.fr/animaux-de-compagnie-reglementation-des-animaux-dangereux ou sur le site de l’I-CAD : https://www.i-cad.fr/reglementation/chiens_dangereux

Les chiens « DANGEREUX » sont répartis en 2 catégories :

Les chiens de 1ère catégorie

Pitbull
Le Pitbull. Chien de 1ère catégorie
  • Ce sont des chiens dits d’attaque n’appartenant pas à une race mais assimilables par leur morphologie aux chiens de race suivants : American Staffordshire terrier (ou « Pitbulls »), Mastiff (ou « Boerbulls ») et Tosa.

Les chiens de 2ème catégorie

Ce sont des chiens dits de garde ou de défense : ce sont les chiens de races (donc inscrits au LOF*) American Staffordshire terrier, Rottweiler, Tosa et les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler.

Boerbull
Le Boerbull. Un chien de 1ère catégorie

Rottweiller
Le Rottweiler – Un chien classé en 2ème catégorie

Les chiens non concernés

La race Staffordshire Bull Terrier ou « Staffie », un dogue de petite taille (13-18 kgs), n’est pas visée par la loi sur les chiens dangereux.

*LOF = Livre des Origines Français

La détention de ces chiens est strictement encadrée.

Muselière
Chien dangereux avec muselière. Artman1 /123RF-banque d’images
  1. L’accès des chiens de 1ère catégorie est interdit dans les transports en commun, dans les lieux publics -à l’exception de la voie publique- et dans tous les locaux ouverts au public. Leur stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs est également interdit. Pour les chiens de 2ème catégorie, l’accès à ces lieux publics est possible à la condition expresse d’être muselés et tenus en laisse ;
  2. Tous les chiens « DANGEREUX » doivent muselés et tenus en laisse (par une personne majeure) sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles collectifs ;
  3. Tout propriétaire de chien « DANGEREUX » doit posséder un permis de détention délivré par le maire de sa commune de résidence. La délivrance de ce permis est conditionnée à la présentation de justificatifs d’identification de l’animal, de vaccination contre la rage, d’assurance responsabilité civile, de stérilisation (pour la 1ère catégorie), d’attestation d’aptitude et d’évaluation comportementale du chien. Les références du permis de détention doivent être portées dans le « passeport pour animal de compagnie » délivré par votre vétérinaire ;
  4. Tout propriétaire de chien de 1ère ou de 2ème catégorie doit obligatoirement faire réaliser une évaluation comportementale du chien par un vétérinaire agréé. Cette évaluation doit être faite entre 8 et 12 mois ; avant, un permis provisoire est délivré à son propriétaire. Le vétérinaire transmet au maire l’évaluation comportementale du chien.
  5. Lorsqu’un chien représente un danger, le maire peut demander une évaluation comportementale de l’animal par un vétérinaire, même si celui-ci ne fait pas partie des chiens catégorisés. A la suite de cette évaluation, le maire peut imposer au propriétaire de l’animal de suivre une formation portant sur l’éducation et le comportement canin, sanctionnée par l’obtention d’une attestation d’aptitude (qui est obligatoire pour les détenteurs de chiens de catégorie 1 ou 2). L’ensemble de ces frais est à la charge du propriétaire.

Un prochain article traitera de la conduite à tenir en cas de morsure.

Rédigé avec l’aimable contribution de Michel et Catherine Pépin.

 

© Vetaction Conseil 2019. Toute reproduction, même partielle, interdite sans autorisation.

Veterinaire-Lagnieu-alimentation-chats.jpg

2 octobre 2020

Purina lance le premier aliment réducteur d’allergènes

Veterinaire-Lagnieu-alimentation-chats

Grâce à Pro Plan® LiveClear®, il est maintenant possible de limiter les allergènes du chat.

L’allergène Fel d1 est le principal responsable des sensibilités au chat : cet allergène présent dans la salive se dépose sur le pelage lors de la toilette et se disperse dans l’environnement. En utilisant quotidiennement Pro Plan® LiveClear®, un aliment qui contient des anticorps anti-Fel d1, le Fel d1 est neutralisé dans la salive, lorsque le chat consomme l’aliment. Les anticorps anti-Fel d1 sont ajoutés dans l’aliment via l’incorporation d’un ingrédient spécifique à base d’œuf. Grâce à cette découverte, l’aliment Pro Plan® LiveClear® permet de réduire en moyenne de 47% les allergènes actifs présents dans la salive du chat après trois semaines d’utilisation quotidienne.

Comment agit cet aliment ?

Les explications en vidéo

La clinique vétérinaire des Coquelicots vous propose cet aliment dès maintenant.

Demandez conseils à nos assistantes ou à nos vétérinaires

 

Capture5.jpg

9 février 2020

L’obésité est considérée, compte tenu de ses conséquences sur la santé, comme une véritable pathologie. On considère qu’un animal est en surpoids lorsque son poids dépasse de 15% le poids idéal établi selon sa race, son âge et sa morphologie. Au-delà de 30%, on parle d’obésité.

Senior2.jpg

8 août 2019

Chez le chien, comme chez l’humain, vieillir peut s’accompagner de l’émergence de nombreuses maladies. Souvent, ces maladies ne se voient pas, se développent sans symptômes très évidents et lorsque ceux-ci se déclarent il est souvent déjà bien tard. Prendre en charge rapidement une affection permet de mieux la soigner et les traitements sont plus efficaces lorsqu’ils sont appliqués sur une maladie débutante.

39691686_s.jpg

28 mars 2019

La parvovirose est une maladie grave, très contagieuse, due à un virus, le parvovirus canin (ou CPV), qui peut devenir mortelle si elle n’est pas reconnue et traitée en urgence.Le CPV est un virus qui est excrété dans les selles. Il est très résistant dans l’environnement, y compris vis-à-vis de nombreux désinfectants. La contamination se fait donc essentiellement par contact avec les selles des chiens malades.

Chat-toilette-3-1200x1569.jpg

15 décembre 2017

La clinique vétérinaire des Coquelicots vous recommande cette vidéo-conférence, avec le Dr Bouvresse, vétérinaire comportementaliste reconnu pour son approche positive et très "pet friendly"! Accompagné de Sarah Jeannin, éthologue et psychologue clinicienne, il nous parle de la malpropreté chez le chat.

Copyright Oxane-VetactionConseil 2017.